Facebook

L’histoire de Taïwan

L’Histoire de Taïwan remonte à la Préhistoire, vers 30 000 ans avant J.-C. (homme de Zuozhen). C’était il y a 18.000 ans qu’une petite chaîne de montagne se sépare du continent pour former l’île de Taïwan à cause de la fonte des glaces.

Préhistoire

Les plus vieux restes humains retrouvés sur l’île remontent à environ 30.000 ans. Ils constituent l’homme de Zuozhen. On retrouve de nombreux sites archéologiques en Taïwan. La culture la plus ancienne sur l’île est la culture de Changbin. Cette culture est une culture de l’âge de pierre, elle remonte à plus de 15 000 ans et aurait duré jusqu’à il y a 5 000 ans.

A la fin du Néolithique, deux cultures coexistaient dans l’est de l’île : la culture de Beinan et la culture de Qilin. Ces deux cultures sont caractérisées par l’utilisation de dalle en pierre. La culture de Beinan utilise ces dalles pour en faire des cercueils, et la culture de Qilin en tant que mégalithes.

Les cultures de Taïwan n’entrent que tardivement à l’age de fer.

 

La colonisation hollandaise et espagnole

 

Les premiers contacts avec les européens eurent lieu au XVIe siècle, lorsqu’un vaisseau portugais repéra l’île et la surnomma « Ilha Formosa »  (« belle île » en portugais). Les portugais ne firent aucune tentatives de colonisation. Seul le Japon s’intéressa à Taïwan entre le XVIe s et le XVIIe s. Les Hollandais se servaient de Taiwan principalement pour établir un commerce avec la Chine et le Japon et ainsi mettre fin au monopole qu’entretenaient les portugais et les espagnols. Les Hollandais ne voulaient au départ utiliser leur implantation à Taïwan que comme une simple base pour le commerce entre la Chine et le Japon, mais au final ils décidèrent d’installer leur domination par des moyens militaires mais également en développant le potentiel agricole et commercial de l’île. En 1626, les espagnols, préoccupés par l’installation des Hollandais à Taïwan et la menace que cela représentait pour leur commerce avec la Chine et le Japon, décidèrent également de s’installer à Taïwan mais dans le Nord de l’île. Ils ne pourront jamais étendre leur influence dans l’île et en seront finalement expulsés par les Hollandais en 1642.

 

Les migrations vers l’île de Taïwan

Les migrations vers Taïwan ne cessèrent pas bien qu’elles étaient interdites par le gouvernement Qing. En 1760, l’interdiction fut définitivement décidée mais de nombreuses personne vinrent à Taïwan dans l’espoir d’une vie meilleure, car le nombre d’habitants en Chine ne cessait de croître. Depuis l’époque des Zheng, la population est passée de 120 000 à plus de deux millions en 1810.

De nombreux conflits éclateront entre les migrants Chinois de diverses provinces.

 

Modernisation de l’île

Liu Mingchuan tente de moderniser Taïwan. Il construit un chemin de fer entre Taïwan et Hsinchu, ouvre une mine à Keeling et renforce les défences de l’île pour se protéger d’éventuelles attaques étrangères.

 

Annexion à l’empire du Japon

Après une défaite face au Japon en 1895, Les Qing cèdent Taïwan ainsi que les îles Pescadores à l’Empire du Japon à perpétuité le 17 avril 1895.

La colonisation japonaise doit faire face à de nombreuse révoltes.

A la suite de la seconde guerre mondiale, Taïwan fut administrée à la Chine selon les termes de l’« instrument japonais de reddition », que le Japon accepta à priori.

 

Archipel de Taïwan sous la République de Chine

 

En 1945, lorsque la guerre prend fin, les Taïwanais sont vite déçus de de l’arrivée de ces congénères continentaux qui se comportent comme un territoire conquis. C’est un véritable « Choc culturel » entre les Chinois venus du continent et les Taïwanais, habitués à l’administration japonaise dans laquelle ils vivaient depuis cinquante ans. La situation économique de Taïwan se détériore, accentuant les rivalités entre l’occupation chinoise et les Taïwanais. Le 28 février 1947, des émeutes éclatent contre le gouvernement en place. La « terreur blanche » s’abat sur Taïwan et elle durera pendant des décennies. A partir de ce moment là, un mouvement indépendantiste se développe. En mai de cette année la loi martiale est déclarée. Tchang kai-chek contrôle l’île d’une main de fer, et toute opposition est réprimée. Le mandarin est imposé comme langue officielle de Taïwan.

 

Après la guerre de Corée, les accords de défense mutuelles sont signés et des troupes américaines s’installeront à Taïwan à partir de 1954.

Sources : http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_Ta%C3%AFwan

Gives their own ideas greater prominence, college-homework-help.org so that when they come to

One Response to “L’histoire de Taïwan”

  1. culture japan dit :

    Excellent post. I was checking constantly this blog and I’m inspired! Extremely useful info specially the closing phase 🙂 I handle such information much. I used to be seeking this certain information for a long time. Thank you and best of luck.